Je crois aux albums photo

Aux images encadrées. au papier qui soutient l’épreuve du temps comme nul autre support. Je crois aux photos de mariage qui traversent les générations, pour nous rappeler que tout a commencé par l’amour.

Je photographie pour le papier

Celui qui illustrera l’histoire de votre vie, de votre famille. Quand je déclenche, je ne le fais pas seulement pour vous. Je le fais aussi pour vos petits-enfants.

Car il n’y a pas de moment ordinaire

Juste une myriade d’instants extraordinaires. Ce sont eux qui tissent le fil de vos vies.

Et à la fin…

…nous penserons à ce que nous avons créé, cet héritage qu’il nous reste. Et nous saurons que tout ce que nous avons fait avait un sens. Que nous avons laissé quelque chose derrière nous.

C’est pourquoi je photographie.

C’est ma mission, celle de reconnaître que mon objectif est de préserver votre essence. J’aime voir comment vous interagissez ensemble, et ce qui fait que vous êtes vous, que votre couple est ce qu’il est. J’aime vous observer vous aimer, en silence, et capter tous ces instants fugaces qui définiront plus tard l’entièreté de votre identité.

Pour la mémoire…

…j’inclus dans toutes mes Collections des impressions fine art avec passe-partout, ainsi qu’un album Héritage. Les papiers utilisés sont sans acide et imprimés avec des encres de qualité archivage.

Parce que vos souvenirs sont trop précieux pour être oubliés sur une clé USB.

Et cet album…

…c’est celui que vous monterez à vos enfants, et qu’ils montreront à leurs enfants. Car c’est votre héritage. C’est votre histoire. C’est leur histoire.

Je crois aux photos de famille…

…encadrées sur les murs. Je crois en la pérennité des instants les plus fugaces, et ceux qui resteront dans les mémoires de chacun. Ce que j’aime, c’est vous. Mais le vous vrai, le vous intime, le vous réel. Je prend le temps de vous voir tel que vous êtes, sans artifices et surtout sans jugement. La beauté est intérieur, on le sait mais on ne le dit pas assez. Ce qui compte, c’est vous, ce que vous faites, ce que vous dites et la façon dont vous vous aimez.

Car qui a le temps d’être parfait quand l’imperfection est aussi belle ?

Aller aux galeries